Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur le site

La prise de rendez-vous en ligne pour la vaccination en pharmacie

Publié le

L’un des atouts des pharmacies est d’accueillir les patients sans RDV et sur de larges plages horaires. C’est d’ailleurs ce qui a fait le succès de la vaccination contre la grippe lors de la campagne à l’automne 2020.
Mais avec la vaccination contre la COVID19, les contraintes logistiques et opérationnelles liées à ces vaccins imposent une organisation rigoureuse.

Parmi l’offre de services numériques en pharmacie, la prise de RDV en ligne a été largement démocratisée par la crise sanitaire.

Lors de la phase 3 d’approvisionnement en vaccins, les pharmacies vont une nouvelle fois apporter leur contribution en vaccinant les français contre le SARS-Cov2. Pour ne pas se retrouver submergées d’appels téléphoniques, les pharmacies disposent de nombreuses solutions pour organiser cette nouvelle mission.

Les vaccins et les populations éligibles

Trois vaccins contre la COVID-19 sont à ce jour autorisés en France :

  • Le vaccin Pfizer/BioNtech sous le nom de Comirnaty® (vaccin à ARN)
  • Le COVID-19 Vaccine Moderna® (vaccin à ARN)
  • Le COVID-19 Vaccine AstraZeneca® (vaccin à vecteur viral)

Dans sa recommandation du 2 mars pour simplifier le plus possible l’accès à la vaccination, la HAS s’est prononcée en faveur d’un élargissement des compétences vaccinales. En plus des médecins et des infirmiers, la HAS recommande que les sages-femmes ainsi que les pharmaciens déjà formés à la vaccination et ayant déclaré une activité de vaccination (dans le cadre de la grippe notamment) puissent prescrire et administrer le vaccin AstraZeneca® .

« Le vaccin contre la Covid-19 d’AstraZeneca® se conserve au réfrigérateur, 48h après la première injection prélevée et jusqu’à 6 mois avant ouverture du flacon. Cette facilité de stockage et de conservation rend son utilisation possible en ambulatoire. La HAS se prononcera prochainement sur l’élargissement des compétences vaccinales concernant l’administration et la prescription des vaccins à ARNm. »

HAS, 2 mars 2021

Les vaccins à ARNm sont pour le moment administrés à l’hôpital et en centres de vaccination. Depuis le 2 mars 2021, les médecins traitants peuvent vacciner leurs patients de 50 à 74 ans inclus atteintes de comorbidités et les personnes de plus de 75 ans avec le COVID-19 vaccine AstraZeneca®.

A partir du 15 mars, les pharmaciens, sages-femmes et infirmiers pourront également vacciner avec le produit d’AstraZeneca®. Les pharmacies pourront prescrire et vacciner les plus de 50 ans les plus à risque de formes sévères à l’exception des femmes enceintes, des patients présentant un trouble de l’hémostase et des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique. Les plus de 75 ans sont orientés préférentiellement vers les vaccins à ARNm Comirnaty® de Pfizer BioNtech et Moderna®.

La prise de RDV en ligne pour absorber les contraintes logistiques et
opérationnelles

La première phase de la vaccination concernait les résidents en établissements pour personnes âgées et les professionnels de santé à risque de ces établissements.

En élargissant aux personnes de plus de 65 ans puis au plus de 50 ans les plus à risque de formes sévères, la prise de RDV s’est imposée pour deux principales raisons :  

  • D’une part, le conditionnement en flacon multidoses oblige à regrouper la vaccination des patients sur des plages horaires contraintes. En effet, le vaccin d’Astra Zeneca est administré depuis un flacon de 10 doses utilisables dans les 6 heures à température ambiante ( et 48h en réfrigérateur).
  • D’autre part, en raison de la disponibilité encore limitée des vaccins contre la Covid-19, la priorisation des populations à vacciner impose une sélection des volontaires. Ainsi, les flacons reçus contingenteront le démarrage de cette nouvelle phase de la vaccination contre le SARS Cov2.

La prise de RDV intervient comme un filtre pour rappeler que seuls les patients éligibles peuvent prendre RDV et le nombre de créneaux est adapté en fonction des doses disponibles en quantité limitée. 

Une image contenant table

Description générée automatiquement
Crédit illustration : Nicolas Berrod

Cette tension dans les livraisons devrait s’estomper à la mi-avril avec l’accélération des livraisons d’AstraZeneca®, l’arrivée de nouveaux vaccins (du laboratoire Janssen ou de l’Institut de recherche Gamaleya russe ou CurreVac) et permettre à une large partie de la population à risque d’être vaccinée.

Crédit source : Nicolas Berrod @nicolasberrod

Les solutions de prise de RDV en ligne

Mi janvier, tous les centres de vaccination devaient être équipés d’une solution de gestion de prise de rendez-vous dont le financement était assuré par l’Etat. Pour ce faire, le gouvernement a sélectionné, en complément de la plateforme sante.fr rattachée au ministère des Solidarités et de la Santé, les plateformes Doctolib, Maiia et Keldoc pour assurer la prise de rendez-vous pour la vaccination contre la Covid-19.

Recherches par mots clefs sur Google du 9 décembre 2020 au 8 mars 2021:

Avec l’élargissement de la vaccination dans les cabinets de médecine générale, les pharmacies, les sages-femmes et les infirmiers, les éditeurs de prise de RDV apportent de nouvelles options au parcours vaccinal des patients.

A première vue, Doctolib domine le marché grâce à sa notoriété qui a bondi durant le confinement et les recours à la téléconsultation. Le leader du marché est le 18ème site le plus visité en France avec 58 Millions de visites en février ! En comparaison santé.fr culmine à 15 millions de visites, Maiia à 1,9 millions. (données issues de SimilarWeb en février 2021)

Toutefois, la demande en vaccin s’avère supérieure à l’offre disponible. C’est donc une opportunité pour les éditeurs qui ciblent les lieux additionnels de vaccination dont la prise de RDV en officine.

Outre les éditeurs historiques de sites web de pharmacie, qui ont déployé des modules de prise de RDV, de nouveaux acteurs viennent compléter le panel de solutions technologiques.

Synthèse des solutions de prise de RDV en ligne par date de lancement du service de prise de RDV

On y retrouve deux approches complémentaires : les sites de prise de RDV qui géolocalisent les pharmacies inscrites (AvecMonDoc, Doctolib, Maiia, PandaLab de Pharmagest Int) et les éditeurs de sites de pharmacies qui ajoutent un module de RDV et des fonctionnalités spécifiques à la gestion des files d’attente. Pour ces derniers, l’optimisation du référencement naturel (SEO) des sites de pharmacie restera toutefois le principal levier pour se positionner dans les 1ers résultats des moteurs de recherche. La communication sur ce service devra plus que jamais être multicanale : sur le site web, les médias sociaux, multiplication des liens entrants, sans oublier le relais sur le point de vente.

Cette large offre d’outils est une bonne nouvelle pour les patients. En démultipliant les opportunités de prendre RDV en ligne, ils pourront accéder plus aisément à la vaccination dès lors que les doses seront accessibles.

Crédit : agence FMad

Sources utiles :

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.