L’Ordre des Pharmaciens se penche sur la pharmacie 3.0

Depuis le début de l’année, 2 initiatives sont à noter du côté de le Conseil National de l’Ordre des Pharmacien (CNOP) : une enquête sur la communication des pharmacies et un hackathon sur les usages du dossier pharmaceutique.

Une grande consultation de la profession s’est clôturée mi-janvier sur la communication à l’officine.

Le questionnaire on-line orchestré par l’institut CSA vise à interroger les pharmaciens sur leur souhait d’évolution en matière de communication. En effet parmi la quinzaine de questions, la communication sur internet, l’usage des nouvelles technologies de l’information et la publicité figuraient en bonne place.

L’objectif à terme est de réviser le code de déontologie, qui rappelons le, interdit toute forme de publicité aux pharmaciens. Face aux pure players français et étranger non soumis à ces obligations légales, les dés sont pipés. Un nécessaire assouplissement des règles de communication devrait permettre aux pharmaciens de s’imposer et assoir leur légitimité sur le Web tout en respectant l’engagement éthique. Les conclusions seront rendues en juin 2016 pour soumettre au gouvernement un projet de décret du code de déontologie adapté à la communication des pharmacies à l’ère du digital.

La seconde initiative fait appel aux idées neuves des start-upers.

L’ordre des pharmaciens organise avec DocaPost (filiale de la Poste et hébergeur des données de santé dont le dossier pharmaceutique) un Hackathon au long court autour du dossier pharmaceutique.

Tout d’abord un rappel sur le dossier pharmaceutique :

Synthèse du dossier pharmaceutique

Le dossier pharmaceutique en synthèse

Initié en 2009 par l’ordre des pharmaciens, le CNOP compte désormais 33 millions de Français ayant activé leur dossier pharmaceutique.

Selon l’étude des Echos de septembre 2015 (1) seulement 53% des Français se déclaraient intéressés par le partage de leur dossier médical avec leur pharmacien, ce chiffre montrant une absence de visibilité de la part du patient sur l’intérêt d’un tel dispositif en l’état.

Le sujet du dossier pharmaceutique est donc opportun pour un hackathon afin de bousculer son emploi et lui apporter de l’innovation.

Le hackathon, baptisé Hackingpharma, a démarré mi février 2016. Les équipes ont un peu plus de 3 mois pour faire émerger les services de e-santé de demain.

10 équipes se sont déjà constituées pour imaginer le nouveau service à destination soit des patients-utilisateurs, des professionnels de santé ou des établissements de santé. L’accès à des données type du DP (mais fictives) ont été ouvertes et servent de base pour mettre en oeuvre les services d’amélioration du parcours du patient, d’aide à la dispensation pour le pharmacien ou pour remplir une mission de santé publique.

Elles pitcheront le 7 juin devant un jury constitué de membres du CNOM, de Docapost, de la CNAM, d’étudiants en pharmacie et de Samsung. Les lauréats se partageront au total 20.000 € de récompenses dont 12 500 euros pour le Grand prix du jury.

Calendrier du hackathon CNOP Docapost

Calendrier du hackathon CNOP Docapost

Avis aux bonnes idées, les candidatures sont ouvertes jusqu’au 10 avril !

Sources :

(1) : Les Echos Etudes- la pharmacie à l’heure du digital Sept 2015

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *